Comment fonctionne le cloud ?

Le cloud computing

À l’heure de la technologie actuelle, le système cloud prend de plus en plus d’ampleur. Nombreux utilisateurs optent pour ce système de stockage de leurs données. Mais c’est quoi le cloud computing ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les principaux avantages de son utilisation ? Quels sont les différents types ?  Autant de questions qui méritent des réponses explicatives.

Définition du cloud computing

Le cloud computing désigne une panoplie de services liés à l’informatique fournis à la demande via internet. Il n’est pas nécessaire de posséder une infrastructure matérielle pour avoir accès à ces services, une connexion à internet suffit. On trouve aussi dans ces services la gestion des serveurs à distance, de divers logiciels, de différents outils d’analyse, et tout ce qui concerne les intelligences artificielles. D’une manière générale, les clients paient uniquement l’espace dédié à leur utilisation. À titre d’exemple, un cloud service peut concerner le stockage des données à travers des fournisseurs sur internet. Pour savoir un peu plus sur le cloud computing, cliquez ici.

Le fonctionnement du cloud computing se base par la prestation de services d’un fournisseur. À la demande de son client, le fournisseur met à sa disposition la gestion du cloud service. Le demandeur n’a donc pas besoin d’un hébergement des services sur son serveur personnel, mais c’est au prestataire de s’en charger. En tant que consommateur, il jouit de la puissance des services que lui offre son fournisseur à travers internet. Notez que dans l’utilisation des types de cloud computing, les utilisateurs doivent choisir au préalable s’ils vont opérer dans un cloud public ou privé ou en combinaison des deux.  Mais quels avantages offre cette pratique ?

Les avantages du cloud computing

L’utilisation du service cloud offre de multiples avantages. En effet, il offre une extensibilité à ses utilisateurs. Comme le fournisseur met à leurs dispositions les infrastructures logicielles et matérielles adaptées à leurs besoins, les clients n’ont pas à faire de l’investissement dans des ressources informatiques de leurs organisations. Par contre, ils sont en mesure de demander à leurs fournisseurs de services une extension en cas de nécessité. Dans ce cas, le prestataire de service cloud procède à une augmentation de licences du nombre d’utilisateurs dans le but de satisfaire son client.

Outre cela, par rapport à une acquisition proprement dite d’espaces de stockages, de serveurs ou de logiciels, l’accès à un service cloud par abonnement s’avère être moins coûteux. De plus, le client n’a pas à allouer un budget de maintenance. Par sa nature flexible, le service cloud offre à ses utilisateurs la liberté de désactiver les abonnements à tout moment. Le principal avantage avec le service cloud est aussi le paiement uniquement des services consommés. Il est temps maintenant de maîtriser les principaux services offerts par le cloud computing.

Les différents types de cloud service

Le service cloud offre principalement trois services. D’abord, il y a le Saas ou Software as a service. Dans ce type de service, le fournisseur offre un service pour stocker et sauvegarder les fichiers, un service de messagerie électronique et des outils pour gérer les projets. Ce service est souvent gratuit et les configurations sont limitées. On peut citer comme exemple dans ce type de services le Dropbox, le G-Suite, etc. dans lesquels, les consommateurs peuvent avoir accès à la consultation, le partage et le stockage des données sécurisées dans leurs espaces clouds.

Ensuite, il y a le service cloud Iaas ou Infrastructure as a service. Ce système offre une infrastructure informatique maintenue par le fournisseur. On l’utilise dans les centres de données où le client n’a pas besoin d’installer des ressources à haute consommation. Comme exemple de fournisseur de l’Iass, il y a le Microsoft Azure, le Google Compute Engine, etc. Enfin, il y a le Paas ou Plateform as a service. Dans ce genre de service, la réinstallation du système d’exploitation et des outils ont été effectués par le prestataire, mais le client est en mesure de faire de nouveaux rajouts de la part des autres fournisseurs. L’environnement créé dans ce service cloud offre la possibilité de créer des applications.

Guide en ligne pour travailler dans le freelance informatique
Comment choisir son entreprise infogérance ?